L’histoire du château

Le château de Švihov dans le passé

Hrad Švihov podle malby v kapli z roku 1520 a pohled v současnosti

Le château de Švihov était construit vers la fin du 15e siècle par le juge royal Půta Švihovský, un des plus importants hommes de la dynastie des Riesenbergs. Il était dans la bonne grâce du roi Vladislas Jagellon de Bohême, et pendant son temps à la cour, il a rassemblé une propriété considérable et il avait une forte influence politique. En dehors du château de Švihov, il a aussi rajouté les châteaux de Rábí, Horaždovice et Prácheň aux domaines des Riesenbergs. Il a aussi prêté une comme d’argent au roi et a reçu la ville de Roudnice nad Labem (Bohême du Nord)  et la principauté de Kozelský (en Silésie) comme mise en gage.

Depuis le début, le château de Švihov était projeté comme une île artificielle.  Les bâtiments centrales, le palais, la chapelle et la tour, forment le cœur du château et ferment la cour carrée inférieure.  Les bâtiments étaient protégés par des murailles inférieures, qui disposaient de quatre bastions corniers et d’une douve. Secondes murailles disposait aussi d’une douve et renforçait les fortifications du château. Mais cette deuxième étape de la construction n’était achevée qu’après la mort de Půta Švihovský (1504), donc vers le début du 16e siècle.  Benedict Ried, un architecte fameux de la gothique tardif, a contribué à la construction. Les deux douves étaient branchées à la rivière Úhlava.

Après la mort de Půta Švihovský, ses deux fils ont hérité le château, mais ils ne sont pas arrivés à le maintenir et ils devaient renoncer à leur propriété. Ils ont vendu Švihov à Heralt Kavka de Říčany en 1548 et cinquante ans plus tard, ses fils l’ont revendu à Humprecht Czernin de Chudenitz.

Kresba hradu kolem roku 1600Současný pohled pro srovnání s kresbou

La période essentiel dans l’existence du château commence dans la première moitié du 17e siècle, quand Švihov est revenu de toutes ses fonctions originelles. Pendant la guerre de Trente Ans il a résisté deux fois aux troupes d’assaut suédoises, mais il était démoli après la guerre à la commande de l’empereur. Ferdinand III de Habsbourg a édicté le décret de démolition, qui se rapportait à beaucoup des châteaux tchèques. Il voulait prévenir les hordes des bandits de conquérir les forteresses – un problème qui était le résultat de la longue guerre.  Švihov a donc perdu une grande partie des murailles extérieures et les deux douves.

La famille des Czernins a réussi à arrêter la démolition, mais le château n’était utilisé que comme un bâtiment agricole dès lors jusqu’à la première moitié du 20e siècle, sous le contrôle des tenanciers. L’entretien du château était limité aux travaux les plus nécessaires ce qui avait causé la désignation du château comme une ruine en 1926. Pourtant, quatre ans plus tard, Eugen Czernin a resserré les relations de la famille avec le château et il a commencé les réparations (par exemple construction de la toiture) pour sauver le monument gothique.

La seconde guerre mondiale a peu frappé le château. Il était confisqué après la guerre, tout comme une grande partie de la propriété de la famille Czernin. En 1947, c‘était la nouveau établie Comité nationale de la culture qui a pris le château à charge et qui a tout de suite initié l‘inspection et la rénovation. La phase la plus exigeante s‘est déroulé dans les années 50–60 du 20e siècle.  Ing. architecte Břetislav Štorm avait un grand part à la rénovation.

Une fois que la rénovation de l’extérieur était finie, l’installation des intérieurs a compliqué la situation. Peu de meubles et décorations était conservé. Une „exposition allusive“ état donc crée. Celle-ci devrait donner l’impression d’une résidence de noblesse du Moyen  Âge tardif.

À présent, le château est géré par l’Institut National du Patrimoine tchèque. Il est accessible au public pour plusieurs tours guidés et de divers tours exceptionnels.

Retropanorama - model hradu promítnutý do fotografie údolí